Chapitre précédent Valider et continuer.  

  Comprendre l'oeuvre d'Adam Smith

Dans ce chapitre, nous allons voir que tout au long de sa vie Adam Smith va suivre une ligne directrice à laquelle on peut rattacher chacune de ses œuvres. Pour cerner sa pensée profonde, nous devons comprendre cette ligne directrice.


Adam Smith à la recherche des lois de l'harmonie universelle

Alors qu'il est encore un jeune professeur de philosophie morale en poste à Glasgow, Smith va se lancer dans un extraordinaire projet qui va l'occuper toute sa vie : écrire une Histoire de la civilisation. Smith voit la société se transformer autour de lui : les sciences se développent, l’industrie et le commerce permettent de consommer des biens qui viennent de nombreux pays lointains, la population augmente rapidement. La société qu'il observe semble aller vers toujours plus de progrès et d'harmonie.

Smith se forge rapidement la conviction que l'humanité suit une progression logique qui la fait passer du stade de société primitive à l'état de société avancée. Cette progression se caractérise par plus d'harmonie dans la société, à tous les niveaux : au niveau de l'individu, il remarque que la morale progresse et que l'homme devient plus raffiné, en passant de l'homme brutal de la préhistoire au gentleman anglais qu'il côtoie. Les langues et les arts se sont développés et perfectionnés au fil du temps. Au niveau de la société, l'apparition du droit permet aux gens de régler les conflits pacifiquement et la révolution industrielle qu'il voit de ses yeux soustrait les pauvres de la misère et de la faim qui étaient courants par le passé.

La révolution industrielle

Adam Smith est convaincu qu'il existe des lois universelles qui permettent d'expliquer cette progression logique vers toujours plus de progrès et d'harmonie. C'est dans le but de les mettre en évidence qu'il veut écrire son Histoire de la civilisation : étudier les civilisations humaines depuis le plus loin possible dans le passé et de la façon la plus exhaustive possible pour comprendre comment ces sociétés évoluent jusqu’à devenir telles que Smith les observe.
En temps qu'empiriste, il va s’efforcer de rassembler le plus d’éléments possible sur les sociétés humaines. Toute sa vie, il va collectionner de nombreux documents et s'intéresser à beaucoup de domaines différents afin d'avoir toujours plus de matière pour son ouvrage.

Son Histoire de la civilisation doit être composée de deux grandes parties :

  • La première partie est consacrée à l'étude de l'homme en tant qu'individu, Smith chercher à montrer comment les rapports entre individus vont mener au progrès universel. Il souhaite y parler du développement de la morale, de la philosophie ou encore de l'art.
  • Dans la seconde partie, Smith étudie les évolutions de la société et montre que l'organisation sociale contribue aussi à l'harmonie. Les sujets abordés sont principalement le droit qui améliore les rapports entre les hommes et l'économie politique qui conduit la société entière à s'enrichir.

Ces deux visions, l'une d'un point de vue individuel et l'autre d'un point de vue social doivent se compléter pour montrer la tendance à l'harmonie de la civilisation humaine. Réaliser un tel ouvrage est le véritable but que poursuivra Adam Smith durant sa vie.


Un projet trop ambitieux qui ne verra jamais le jour

Smith se rend rapidement compte que son projet d'écrire une histoire de la civilisation est trop ambitieux pour être mené à bien par un seul homme : non seulement il faut énormément de temps pour acquérir toutes les connaissances nécessaires, mais il faut ensuite rédiger l'ouvrage en lui-même. Il va rapidement devoir y renoncer. Au final, seules deux parties de son plan seront vraiment achevées et constituent ce qui nous parviendra de son œuvre : La Théorie des Sentimentaux moraux et la Richesse des nations.

Ces deux ouvrages majeurs ne sont que les fragments d'une œuvre qui aurait dû être beaucoup plus vaste et qui était bien plus ambitieuse. Pour le reste, nous connaissons plusieurs autres écrits de moindre importance qui sont plus des réflexions diverses et des travaux préparatoires que des chapitres achevés de cette Histoire de la civilisation. La plupart sont rassemblés dans le livre Essais philosophiques publié après la mort de Smith. Il y aborde des sujets variés comme l'origine de la philosophie, l'origine des langues ou encore la science et les arts.

Malheureusement pour nous, Smith a brûlé la plupart de ses notes, car il ne voulait transmettre que ce qui était à son avis de qualité suffisante pour être publié. Ce qui fait que de son projet d'écrire une vaste histoire de l'humanité, il ne nous reste que les quelques notes publiées dans les Essais philosophiques, et les deux ouvrages qui ont fait sa renommée : la Richesse des nations et la Théorie des Sentimentaux moraux.

Nous allons découvrir les éléments principaux de ces deux ouvrages dans les deux prochaines parties de ce cours.

Discussion
0 Commentaires